Choisir ses tests vélo en fonction de ses objectifs

Définir ses zones d’intensités dans chaque condition d’entraînement (indoor, route plate ou montante) est un élément important de votre progression mais également une source de motivation en effectuant les séances dans de bonnes conditions.

Toutefois, il peut s’avérer compliqué de réaliser l’intégralité des tests par manque de temps ou par rapport à la difficulté émotionnelle et le stress important généré par l’exécution des tests.

Nous allons vous présenter plusieurs solutions pour contourner l’accumulation des tests tout en restant dans l’efficacité.

Solution 1 : Choisir ses tests en fonction du parcours de l’épreuve 

C’est le critère n°1 qui doit vous guider dans le choix de vos tests. Se rapprocher au plus près des spécificités de l’objectif est une clé importante de la préparation qui va vous permettre de performer !

  • Epreuve sur parcours plat
    • Vous pouvez réaliser que le test de performance sur 60′ @puissance maximale.
    • Pour des spécialistes du format Full ou Half c’est même le test de prédilection à privilégier qui pourra vous donner les meilleures indications.
  • Epreuve sur parcours vallonné
    • Pour développer la bonne puissance dans les montées et ne pas vous mettre dans le rouge, ce qui pourrait être néfaste à la réalisation du parcours pédestre, il faut connaitre votre profil puissance temps en montée. Nous vous conseillons de réaliser les tests maximaux sur 5′ et 20′.
    • Comme un parcours n’est jamais totalement montant mais qu’il y a aussi des phases plates, il faudra réaliser en parallèle le test 60′ @puissance maximale.

Solution 2 : Choisir ses tests en fonction de vos conditions d’entraînement 

  • Vous vous entraînez essentiellement sur Home-Trainer en semaine alors les tests maximaux sur 5′ et 20′ sont incontournables pour être sur la qualité plutôt que la quantité.
  • Vous habitez dans une région relativement plate ou légèrement vallonnée, dans ce cas nous vous recommandons d’effectuer simplement le test sur 60′ @puissance maximale.
  • Vous résidez dans une région vallonnée alors trouvez une montée entre 3 et 6% de pente (% optimal pour un bon ratio entre la force et la vélocité) puis réalisez les tests maximaux sur 5′ et 20′ pour obtenir vos puissances d’entraînement en montée.

Solution 3 : Effectuer ses tests durant une séance d’entraînement

Vous aimeriez effectuer tous les tests mais vous avez peur de rater des séances d’entraînement. La solution est simple, vous pouvez effectuer une séance d’entraînement en intégrant une phase de test à l’intérieur.

  • Exemple : 3*20′ Z2 dont un des 3 @puissance maximale / 6*5′ en montée dont un des 6 @puissance maximale

Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour définir vos zones d’intensités selon vos contraintes, vos envies et vos objectifs ! Et surtout n’oubliez pas, soyez #EveryDetailCounts 😉