Evolution sur le suivi de l’état de forme et la progression

Suivre l’évolution de l’état de forme et de la progression de l’athlète au quotidien est le fondement et la philosophie de GUTAÏ ! En effet, nous pensons que la charge d’entraînement doit être totalement individuelle et prendre en compte le croisement entre charge objective(HR, HRR) & charge subjective(RPE) dans un contexte similaire(Intensité, Température). Les travaux[…]

Réponse cardiaque : la comprendre pour mieux l’analyser

L’étude et la surveillance de la réponse cardiaque durant les intervalles d’exercices et de récupération représentent un marqueur pratique et utile pour surveiller l’état de l’entraînement de l’athlète. La variation de la réponse cardiaque au fil des séances similaires peut informer l’entraîneur ou l’athlète sur une amélioration ou une diminution de l’état d’entraînement ou encore[…]

Suivez votre charge d’entraînement individuelle

GUTAÏ innove chaque jour pour aider l’athlète d’endurance à améliorer son entraînement et ses performances. Nous sommes dans l’ère du big data, les données d’entraînement peuvent maintenant être analysées et quantifiées pour comprendre comment l’organisme de l’athlète s’adapte durant la préparation. L’entraînement 2.0 consiste à passer des données brutes à des données compréhensibles permettant de[…]

Surmenage : l’entraînement de trop, c’est quand ?

  Les outils d’aides à la performance bourgeonnent (capteur de puissance, cardio GPS, etc.) et rationalisent d’ailleurs l’entraînement autant qu’ils le complexifient. Dans ce contexte, quels paramètres simples peuvent aider à réguler la charge ? Et comment GUTAÏ peut vous aider ?   L’entraînement de trop, c’est celui que l’on tient habituellement. Habituellement… Mais pas[…]

HRR : Un outil pour améliorer votre entraînement

    Dans les sports d’endurance on s’inflige régulièrement des volumes d’entraînement élevés qui nous permettent de progresser mais nous exposent également à des risques de fatigue non fonctionnelle et/ou de blessures. Tous les efforts qu’on aura effectué et les sacrifices qu’on aura consenti durant la préparation pourront être anéantis à cause d’une blessure.  Pour[…]

Suivi des ratios de charge pour progresser

Le but poursuivi lorsqu’on s’entraîne régulièrement pour une compétition, c’est généralement de progresser pour atteindre sa meilleure performance sur son objectif. Pour y arriver, l’athlète suit un programme avec une charge d’entraînement suffisamment importante pour lui permettre de s’améliorer. Il faut toutefois être vigilant car le revers de la médaille de cette charge d’entraînement élevée[…]

Utiliser la FC comme indicateur d’intensité : bonne idée ?

Les athlètes d’endurance utilisent fréquemment la Fréquence Cardiaque (FC) pour définir leurs zones d’intensités. Bien que la FC soit un bon témoin de l’intensité d’exercice, plusieurs limitations sont à connaitre pour utiliser correctement cet indice pour votre entraînement. Différents facteurs influencent la réponse cardiaque Dans des conditions contrôlées, la réponse cardiaque est relativement stable (≠2-3[…]

Risques immunitaires et entraînement : trucs et astuces

Saviez-vous que votre entraînement pouvait être source de rhume ? C’est en tout cas le constat que l’on établit régulièrement chez des athlètes en phase de surcharge : le surmenage est souvent accompagné de risques infectieux. Mais ce phénomène est aussi visible à l’échelle de quelques séances d’entraînement seulement. Explications.

Baisse de FC = amélioration du rendement ?! Attention au raccourci (Partie 2/2).

Suite de l’article « Baisse de FC à une intensité donnée = amélioration du rendement ?! Attention au raccourci (PARTIE 1) » où on a pu voir qu’une baisse de la Fréquence Cardiaque (FC) à une intensité donnée n’est pas forcément corrélée à une amélioration du rendement de l’athlète ou encore à son niveau de forme. On[…]